Les jardins de thé « roji »

Conçus exclusivement pour la cérémonie du thé « Cha no yu », ces jardins s’inspirent principalement de la nature sauvage et rustique, à l’instar des petites constructions qui l’agrémentent: portail d’entrée « mon », abris de repos ou d’attente « koshikake », cabane pour la cérémonie « so an ».

Partie intégrante de la « voie du thé « Cha do », le cheminement à travers le jardin s’apparente à un parcours initiatique, lequel précède le rituel proprement dit de la dégustation du thé « macha », qui se déroule dans l’intimité du petit pavillon de thé.

Lanternes de pierre, « ishi doro », pas japonais « tobi ishi », bassins de purification « tsukubaï », sont répartis sur le parcours.

Suivre le chemin sous les frondaisons; attentif aux sons et aux senteurs; se laisser imprégner par la vérité des ambiances; rejoindre lentement la cabane de l’ermite, logée au fond d’un vallon, ou accrochée aux pentes d’une montagne; se sentir prêt, libéré et serein, pour le partage du thé …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.